SOS, j’ai les jambes lourdes!

L’été et la chaleur peuvent être synonymes de jambes lourdes pour certain.es d’entre nous.

Le syndrome de jambes lourdes peut être le symptôme de l’insuffisance veineuse et/ou de la rétention d’eau. Il à tendance à s’accentuer au fur et à mesure de la journée notamment pour les personnes qui restent en station debout ou assise prolongée.

L’hygiène de vie pourra vous aider à améliorer la situation. Explorons les pistes que nous offre la naturopathie et ses outils.

SOS, j'ai les jambes lourdes!
SOS, j’ai les jambes lourdes!

Avant toute chose, revenons aux (nombreuses) causes responsables des jambes lourdes.

Insuffisance veineuse : mauvais retour veineux, mauvaise qualité des vaisseaux… les liquides vont avoir tendance à stagner notamment la lymphe et le sang dans les membres inférieurs.
Rétention d’eau : accumulation d’eau dans les tissus, en l’occurrence les membres inférieurs qui vont donner des œdèmes c’est à dire des gonflements.
Mais aussi la sédentarité, la station debout fixe ou assise prolongée, l’hérédité, la grossesse, certains médicaments, le manque d’hydratation, une consommation excessive de sel de table et/ou de produits contenants du sel (eau pétillante, aliments industriels et transformés qui contiennent de nombreux sels cachés) sont autant de causes possibles.

Il faut noter une forte prévalence chez les femmes du fait notamment, de la variation hormonale.
Enfin, il faudra parfois pousser l’exploration plus loin car un dérèglement de la thyroïde, des atteintes des reins ou du cœur peuvent être en cause dans des phénomènes de rétention.

Alors que fait-on?

On lâche la salière !
Le sel favorise la rétention d’eau par un phénomène assez simple : le sel attire l’eau. Si sa concentration est élevée, l’eau est attirée en plus grande quantité créant la rétention.
On ne sale pas un plat sans l’avoir goûter.
Si cela vous parait difficile ou fade: misez sur le gomasio, les épices douces et herbes fraiches. Réduisez la consommation d’eau pétillante souvent très riche en sodium et on regarde l’étiquette.
Par contre on augmente son hydratation au maximum. Contrairement à ce que l’on pense, la rétention d’eau est souvent due à un manque d’hydratation. Le corps stocke les maigres réserves en prévision d’un manque répété. J’avais développé ce point dans ma newsletter de l’été. Misez sur les eaux infusées si vous avez des difficultés à boire. Buvez à petites gorgées, idéalement en dehors des repas. Instaurez des rituels : 1 verre le matin, 1 le soir avant de vous coucher, à chaque pause… Pensez aux fruits et légumes d’été très riches en eau.
Eviter au maximum (j’aimerai vous dire bannir) les produits industriels et transformés qui n’apportent pas de grande valeur nutritive et sont bourrés de sel et autre additifs.

On bouge!
Clairement le corps n’est pas fait pour rester statique toute la journée (debout ou assis), le mouvement c’est la vie.
On profite d’une pause pour marcher (c’est un minimum) idéalement en extérieur pour l’option Vitamine D, s’étirer. Descendez 2 stations de bus/ métro avant, on troque escalator et ascenseur pour l’escalier. Et maintenant que les salles de sport sont réouvertes, on reprend les bonnes habitudes ou on s’y met.
Si vous êtes déjà en vacances, nagez, marchez pieds nus dans l’herbe, le sable, faites du longe côte en marchant avec de l’eau (mer, océan, rivière, lac…) à hauteur de genoux, voir mi cuisse. Cerise sur le gâteau, l’eau va masser les tissus: Excellent sur la cellulite également.

On rééduque ses pieds, la marche permet de relancer la pompe sous le pied et d’activer le retour veineux.

Attention aux vêtements trop serrés qui compriment la taille et de fait, les membres inférieurs.

Les techniques d’hydrothérapie seront souvent d’une grande aide (douches, bains froids, bandes froides, alternance de chaud / froid, sauna intégral…).
Vous pourrez décupler les effets avec des techniques de massage : drainage lymphatique, massage jambes lourdes qui mixe des mouvements lents et rapides pour relancer la circulation sanguine et lymphatique.

Postures inversées de yoga, faites rouler une balle de tennis sous le pied…

Enfin la phytothérapie qui agira en complément de l’hygiène de vie pour des résultats plus rapides. 
Marronnier d’Inde et hamamélis sur la rétention d’eau à combiner à la vigne rouge en cas d’insuffisance veineuse.
Je ne le rappellerai jamais assez, faites-vous accompagnez par un professionnel compétent, les plantes ne sont pas dénuées de contre-indications.

Je vous souhaite un bel été tout en légèreté.

Apprenez VOTRE santé,

Olivia

Laisser un commentaire